Communication avec les animaux et soins énergétiques - avec les animaux
 
 Pepinton of Lanson Fields
 
31/03/1999 - 19-09-2010
 
 
 
Pepinton était issu de la deuxième portée que j'ai fait naître et il a été le plus beau chien que je n'aie jamais eu à la maison. Digne fils de Lanson il avait un caractère absolument extraordinaire, toujours heureux il ne se posait aucune question. A tel point que je le surnommais parfois Rantamplan !!
Il était d'une simplicité absolue. Pepinton faisait partie intégrante de l'histoire de mon élevage et de la renommée de celui-ci grâce à ses résultats en exposition en France et en Espagne. Il a fait partie des chiens qui ont contribués à l'aura de l'élevage of Lanson Fields. Mais, au-delà de ça il était surtout une partie de ma vie et de moi aussi....
 
Son départ a été brutal, fin Aôut il ne finissait plus ses gamelles et avait commencé à maigrir. J'ai alors demandé par écriture automatique à Lanson ce qu'il se passait. Il m'annonça que Pepinton ne vivrait pas aussi vieux que lui et qu'il était à la fin de sa vie terrestre.....
Je l'ai alors emmené chez le vétérinaire pour lui faire une prise de sang. Le temps que celui-ci revienne avec les résutlats j'ai entendu qu'on me disait"là-haut" "3 semaines pas plus". Le vétérinaire est revenu en m'annonçant qu'il était atteint d'une tumeur du foie, les résultats de la prise de sang étaient catastrophiques.
J'ai alors pris la décision de ne pas l'euthanasier et de l'accompagner jusqu'au bout. J'ai mis en suspend toutes mes activités et n'ai fait que me consacrer à lui durant ces 3 semaines. Il déclinait chaque semaine un peu plus et la dernière il fut paralysé du train arrière comme son père. Je tentais de le soulager avec des traitements. Je lui parlais beaucoup pour me rappeler avec lui de tout ce qu'on avait vécu ensemble, comme pour faire mon deuil avec lui et me préparer à lui dire "à Dieu". Je m'en suis occupé comme d'une personne en fin de vie jusqu'au soir où j'ai senti qu'il allait partir. Je l'ai veillé toute la nuit et très tôt le matin je me suis enfin décidée à communiquer avec lui (chose que je n'osais pas faire jusque là....) pour lui demander s'il voulait que je reste ou s'il préférait partir seul. C'est Lanson qui m'a répondu en me disant d'aller me coucher car le fait d'être avec lui l'empêchait de partir. Une fois allongée dans mon lit je me suis endormie tout de suite, je me demande encore comment j'ai réussi à dormir car avec la peine que j'avais, je n'avais absolument pas sommeil...
Moins d'une heure après dans mon sommeil j'ai eu comme un flash une lumière blanche qui m'a aveuglée et tout de suite après j'ai vu Pepinton courir vers moi. Je me suis réveillée. Je savais qu'il était parti de l'autre côté...
 
Voici le message que Pepinton m'a écrit trois mois après son départ, message qui s'adresse à nous tous....:
 
"Vous les humains êtes trop dans le mental, lâchez ce mental soyez dans votre coeur, vivez, osez!! Osez vivre, arrêtez de vous cacher derrière des peurs toutes aussi stupides qu'inutiles. Sachez que ces peurs ne sont que des projections de votre mental, des limites que vous vous créez. Comprenez que vous êtes puissants et n'ayez pas peur de cette puissance. Vous êtes sans limite, les seules limites que vous avez sont celles que vous vous êtes créées car votre mental vous les impose insidieusement. Les limites dans l'Univers n'existent pas et vous faites partie de cet Univers, vous êtes reliés à ce TOUT, mais vous l'avez oublié.
Aimez la vie. Osez entrer dans la vie. Dépassez enfin ces limites qui vous plongent dans la souffrance et la survie!!
Arrêtez d'avoir peur de la vie. Vos peurs ne sont que des projections de ce mental qui façonné par votre passé vous crée votre vision de la vie mais cette vision N'EST PAS LA REALITE.
Qu'attendez vous pour vivre enfin à travers votre coeur et pour mettre votre mental au service de ce coeur ? Vous en êtes tous capables, alors, prenez en conscience et faites vous confiance, vous avez oublié à quel point vous êtes puissants, réalisez le enfin.
VIVEZ!"
 
Et dire qu'il m'arrivait de le comparer à Rantamplan!
 
Mon gros Pepin si tu savais comme je t'aime .....mais, tu le sais...
 
En un an j'ai perdu quatre chiens (accident, maladie, vieillesse...) qui faisaient partie des êtres les plus chers à mon coeur, ces morts successives m'ont fait réaliser à quel point la vie terrestre est fragile et courte, alors, c'est vrai, Pepinton a raison, VIVONS et mettons notre mental au service de notre coeur pour dépasser nos peurs et nos limites !!
 
Merci mon Pepin des messages comme celui-ci n'ont pas la même portée quand ils proviennent d'un être que l'on aime tant..